À chacun sa saison !

31/01/2019

Pour répondre aux questions qui se posent sur l’organisation du calendrier chinois par rapport au calendrier grégorien occidental, voici ce qu’il faut savoir pour se situer au niveau social et saisonnier. L’objectif, pour l’Homme, étant de vivre au mieux le cycle des saisons pour être en bonne santé.

Il y a 2 façons de lire le calendrier chinois

D’après le calendrier lunaire

La date du nouvel an est donnée en fonction de la 2ème Nouvelle Lune après le solstice d'Hiver du 21 décembre.

Cette date, appelée aussi fête du printemps, change chaque année en fonction du cycle lunaire mais elle est toujours placée entre le 21 janvier et le 19 février.

Cette année le Nouvel An chinois lunaire est le 5 février et, fait remarquable, le 5 février est aussi le premier jour du Printemps fixé par le calendrier solaire.

D’après le calendrier solaire

4 dates sont déterminées et fixées pour marquer le début de chaque saison :

  • Printemps - 5 février
  • Eté - 5 mai
  • Automne - 8 août
  • Hiver - 8 novembre

Selon ce référentiel du calendrier solaire chinois, les solstices et les équinoxes se trouvent au milieu de la saison ; alors que dans le calendrier grégorien, occidental, ils marquent le début des saisons.

Dans le calendrier chinois, le passage d'une saison à l'autre nécessite l’apport de l'énergie cosmique qui est toujours présente au centre et qui symbolise le mouvement Terre. Ce mouvement correspond à une période intermédiaire, 18 à 19 jours, pour la mise en place de l’énergie pour la saison suivante.

Aucun calendrier ne peut mesurer précisément le temps, il y a toujours une approximation. Pa exemple dans le calendrier grégorien chaque 4 ans il y a une journée rajoutée. La médecine chinoise ne cherche pas la précision mathématique mais l’harmonie avec les saisons, car dans le Su Wen, une des premières causes de la maladie est de ne pas être en phase avec les saisons.

Chaque saison dure environ 72 jours, ce qui donne de 360 à 365 jours pour le cycle complet du calendrier solaire.

Le calcul des 18 à 19 jours peut se faire soit en prenant les repères du calendrier solaire, soit en prenant ceux du calendrier lunaire. Il revient à chacun de choisir, car il n'y a pas de vérité absolue dans ces calculs.

En médecine chinoise il y a une spécificité que l'on appelle la médecine spatio-temporelle qui, pour définir une stratégie thérapeutique, se base sur les calendriers. Parmi les calendriers utilisés, nous avons les références solaire et lunaire, mais aussi un calendrier qui prend comme critère les 6 saisons ou les 24 saisons. Ce qui révèle cette complexité qu’est la notion du temps. Par exemple dans le calendrier des 6 saisons le début du Printemps est placé le 21 janvier, et la saison de l'été est divisée en 3. Subtilités énergétiques que l'on peut percevoir, parfois, si l'on est réceptif aux manifestations de l'Energie Universelle. Ces indications nous montrent encore une fois le caractère infini de la Vie, lequel ne peut pas être enfermé dans un seul référentiel.

L’accord sur les influx saisonniers,
selon le Su Wen, chap.2 traduction de Jacques-André Lavier

« Modalité du Yin-Yang,
Est la base et l’origine de toutes choses.
Le Sage développe son Yang au Printemps et en Eté,
Son Yin en Automne et en Hiver,
Conforme en cela aux racines même de la vie.
En étroite liaison avec le reste de la création,
Il est au seuil du perfectionnement de sa vie.
Vouloir s’opposer à ses propres racines,
C’est rompre avec ses origines,
Ruiner la vérité.
Le Yin-Yang et les 4 saisons,
Sont le commencement et la fin de tout,
L’explication de la vie et de la mort. »


La Croix taoïste est une représentation de l’organisation énergétique des 4 saisons